Télégramme de Brest, 21/2/2007: 

Nucléaire. « Énergie inutile et dangereuse »

Haro sur le nucléaire ! À l'heure où la sensibilité des Français aux questions liées au développement durable devient manifeste, et à un mois d'une grande manifestation régionale (1), des dizaines de militants environnementalistes s'étaient donné rendez-vous, hier à Brest, pour dénoncer, une nouvelle fois, cette énergie « dangereuse, inutile et qu'on cherche à nous imposer par tous les moyens ».

Le 17 mars, les militants anti-nucléaires se retrouveront à Rennes, ainsi que dans quatre autres grandes villes françaises, afin de protester contre la construction du réacteur nucléaire EPR, à Flamanville, en Basse-Normandie. Un mois avant cette échéance, un débat public autour de la question du nucléaire était organisé hier après-midi à Brest, à l'appel de diverses associations et des Verts, en présence du réalisateur et spécialiste de la catastrophe de Tchernobyl Wladimir Tcherkoff (lire ci-dessous) et de Yannick Rousselet, de Greenpeace France.

« Un lobby puissant »
Selon ce dernier, « en France, tout est organisé afin de faire croire aux citoyens que le nucléaire est à la fois indispensable et sans danger. Dans les deux cas, c'est un mensonge ». Ainsi, enrage le militant de Greenpeace,
« le lobby nucléaire a réussi à ancrer dans les consciences des Français que 80 % de l'énergie produite en France provient du nucléaire. Or, ce chiffre ne correspond qu'à l'électricité produite, soit à seulement 16 % de l'énergie consommée ». Le nucléaire ne répondrait donc pas aux « vrais problèmes qui vont se poser à la société dans les années à venir », comme sur les questions de chauffage ou de transport.
« Si le nucléaire était vraiment aussi indispensable à nos besoins, interroge-t-il, comment expliquer, par exemple, que les Français consomment autant de pétrole que les Allemands ? ». Et d'affirmer que « cette question, en France, est recouverte par une véritable chape de plomb ». Un exemple ? « L'incident de la centrale de Forsmark, en Suède, le 26 juillet 2006, est presque passé inaperçu dans notre pays, au prétexte que le coeur de la centrale n'était pas entré en fusion et, donc, aux yeux des commentateurs et des politiques, influencés par l'influent corps des Mines, que "rien d'important ne s'est passé". En réalité, cet incident aurait pu s'avérer dramatique ».

« Une ineptie ! »
La manifestation du 17 mars, à Rennes, visera à dénoncer la construction du réacteur nucléaire EPR, à Flamanville. « Une pure ineptie, affirme Yannick Rousselet, que cette centrale nucléaire relookée dont les deux-tiers de l'énergie produite partent directement dans la nature ! Il existe bien d'autres solutions qui permettraient de produire de l'énergie propre, directement sur les lieux de consommation. C'est l'un des enjeux de demain. Il y a urgence à l'intégrer dans les débats de la campagne électorale actuelle ».

(1) Des cars partiront de Brest pour la manifestation rennaise du 17 mars. Pour s'inscrire, téléphoner au 06.18.85.13.16.

 

A voir absolument, en format Windows Media Player:

"Controverses nucléaires"
Documentaire de 51 mn de Wladimir Tchertkoff (2003).
En juin 2001 à Kiev, les experts nucléaristes de l'AIEA et de l'OMS maintiennent que la catastrophe de Tchernobyl n'a fait que 31 morts "environ"...
251 kb (86,7 Mo) ou 48 kb (15,1 Mo)


Et un extrait sur les "Enfants de Tchernobyl"
251 kb (27,7 Mo) ou 48 kb (4,85 Mo)


"Le piège atomique"
Documentaire de Wladimir Tchertkoff (1998).
A voir absolument, Wladimir Tchertkoff a rencontré tous ceux ­ femmes, hommes, enfants, scientifiques, "liquidateurs", médecins ­ pris au piège de ces terres en apparence intactes, où l'on tombe mortellement malade de s'être promené, d'avoir pêché ou d'avoir cueilli baies et champignons.
47 mn en RealVideo 33Kb.