Les fortes doses de rayonnement

Les effets biologiques des fortes doses de rayonnement ne soulevèrent guère de polémique, il s'agit d'effets déterministes dont la nature et la gravité dépendent directement des doses reçues et assez peu des individus:

Le tableau (d'après H. Jammet dans Revue Générale Nucléaire n°5 en 1977) résume l'évolution pathologique à court terme pour différents niveaux d'irradiation homogène de l'ensemble du corps. Si la dose de rayonnement reçue est forte, un très grand nombre de cellules sont endommagées et il en résulte des troubles dont les symptômes dépendent de la dose reçue.

- 30 à 100 rem: Fatigue, formule sanguine altérée
- 100 à 250 rem: Troubles sanguins, troubles digestifs
- 250 à 400 rem: Vomissements, vertiges, formule sanguine modifiée, destruction des barrières immunologiques
- 400 à 800 rem: Symptômes identiques mais plus intenses. Mort de 50 % des irradiés.
- Supérieur à 800 rem: Mêmes symptômes encore plus intenses, la mort est quasi inévitable pour 90 % des irradiés (DL90).