Association LES ENFANTS DE TCHERNOBYL
84, route d'Aspach  68800 Vieux-Thann
Tel/Fax : 03 89 40 26 33
Courriel : les.enfants.de.tchernobyl@wanadoo.fr
Site internet : www.lesenfantsdetchernobyl.fr
 
 
 
Communiqué de Presse du 30 juin 2007

21 ans après l'explosion, la catastrophe de Tchernobyl se poursuit
L'association humanitaire alsacienne « Les Enfants de Tchernobyl »
a accueilli ce 30 juin 2007 le 2408
ème Ukrainien invité en France

Vingt ans après l'explosion du réacteur de Tchernobyl, l'association humanitaire alsacienne « Les Enfants de Tchernobyl » a présenté en août 2006 les preuves de la poursuite de la catastrophe et de l'intérêt des séjours en France des « Enfants de Tchernobyl ». En partenariat avec le Centre de Médecine Radioactive de l'Académie des Sciences d'Ukraine, l'association a réalisé un nouveau projet : quelques 61 enfants habitant des villages contaminés du nord de l'Ukraine ont fait l'objet d'une détermination de la contamination radioactive interne en césium 137 de leur organisme avant et après leur séjour dans l'Est de la France..
 
     Le 26 avril 1986, à 1H24, le réacteur n°4 de la centrale nucléaire Lénine de Tchernobyl explose. L'explosion est 90 fois supérieure à la bombe d'Hiroshima et libère 7000 fois plus de particules radioactives dans l'atmosphère que la bombe lancée sur le Japon en 1945.
 
     Deux décennies plus tard, les habitants du nord de l'Ukraine sont contraints de vivre dans un environnement radioactif et parce que leur alimentation est contaminée, les radioéléments (et tout particulièrement le césium 137) s'accumulent, jour après jour, dans l'organisme des enfants. Les principaux responsables sont le lait, les fromages, les produits de la cueillette (baies, champignons), de la chasse et de la pêche.
 
     L'irradiation permanente de leurs cellules, en particulier celles du coeur, de la thyroïde et du cerveau, provoque d'innombrables lésions qui sont à l'origine de pathologies très graves, liées notamment à l'atteinte des défenses immunitaires et des organes vitaux. Les examens et travaux du professeur Youri Bandajevsky ont démontré une corrélation entre le taux de césium 137 accumulé dans l'organisme des enfants et les anomalies révélées par leurs électrocardiogrammes.
 
     Le césium 137 n'existe pas à l'état naturel. Celui que l'on met en évidence ne peut provenir que des activités humaines : installations nucléaires, essais atmosphériques, pollutions et catastrophes nucléaires.
 
     Une alimentation « propre » durant quelques semaines permet à ces enfants d'éliminer plus rapidement le césium radioactif contenu dans leurs organismes et donc de réduire les risques sanitaires. Pour cette raison, l'association française « Les Enfants de Tchernobyl », comme d'autres associations occidentales (en Allemagne, Italie, Espagne, Belgique, Irlande, mais aussi au Canada et aux Etats Unis), invite chaque année des enfants qui continuent d'habiter sur des territoires contaminés par les retombées radioactives de Tchernobyl à séjourner en été dans notre pays.
 
     Durant leurs vacances françaises en 2006, les enfants invités par l'association alsacienne « Les Enfants de Tchernobyl » ont réduit leur charge corporelle en césium radioactif de 30% en moyenne, jusqu'à 46% pour les plus contaminés, uniquement par une alimentation « propre ». Ces résultats sont remarquables et prouvent l'intérêt de ces projets.
 
     Grâce au dévouement et à la générosité des familles d'accueil membres de l'association et grâce aux sympathisants, ce sont 186 Ukrainiens et 13 Russes (186 enfants et 13 adultes) qui vivront un été à l'heure française, soit en juillet, soit en août, soit les deux mois, essentiellement dans les deux départements alsaciens, mais également dans cinq limitrophes.
 
     Le premier des deux groupes d'enfants de l'été composé de 127 Ukrainiens est arrivé ce samedi 30 juin en Alsace au Complexe Sportif de Fortschwihr gracieusement mis à disposition par le Syndicat intercommunal des affaires culturelles du canton d'Andolsheim (SIACCA).
 
     Il s'agit du 30ème groupe d'enfants ukrainiens invités en Alsace par l'association « Les Enfants de Tchernobyl » portant par là même à 2408 le nombre de séjours organisés. Le second groupe estival rejoindra l'Alsace le 4 août prochain.
 
     Les responsables de l'association humanitaire française réservent à leur 199 invités un programme de sorties et de visites exceptionnel pour cet été 2007 : journée de pêche à l'étang de Blodelsheim, visite du Haut-Koenigsbourg et de Cigoland à Kintzheim, expédition ludique dans la mine d'argent Saint-Louis Eisenthür à Sainte-Marie aux Mines, promenade en train à vapeur avec le chemin de Fer Touristique du Rhin et croisière sur le Rhin à bord d'un bateau allemand.

 
     21 ans après l'explosion, la catastrophe de Tchernobyl se poursuit. L'association humanitaire lance un appel aux dons pour financer ses nombreux projets d'aide aux populations d'Ukraine, du Bélarus et de Russie qui continuent de vivre sur les territoires contaminés par la radioactivité.
 
 
Renseignements : Association LES ENFANTS DE TCHERNOBYL
84, route d'Aspach  68800 Vieux-Thann
Tel/Fax : 03 89 40 26 33
Courriel : les.enfants.de.tchernobyl@wanadoo.fr
Site internet : www.lesenfantsdetchernobyl.fr